Nous anti-gaspi

Solution : Une deuxième opportunité de vente pour la nourriture.   Propriétaire : Nous anti-gaspi.   Stratégie : Prévention.

A woman and man checking best-before label of a food package in a supermarket aisle.

Description

Les aliments excédentaires proviennent des agriculteurs locaux, des grossistes et des entreprises alimentaires. Les épiceries vendent ensuite les aliments rejetés aux clients. Les produits peuvent être endommagés sur le plan esthétique, avoir un emballage périmé ou être proches de la date de péremption.

Les aliments sont vendus à un prix réduit, mais les fournisseurs reçoivent quand même une part du gâteau pour leurs produits. Les règles de santé et de sécurité alimentaires sont respectées tout au long du processus.

Les invendus sont redistribués gratuitement à des groupes communautaires locaux. L'initiative a également créé son propre label, qui reverse 1 % des bénéfices à des projets ayant un impact positif sur la communauté.

Localisation

Bretagne, Rennes, Normandie, Loire-Atlantique, Tours, Paris et Lille.

Échelle

12 tonnes de produits sont redistribuées chaque semaine.

Impact potentiel sur l'économie circulaire

Cette solution permet de diminuer la quantité de déchets alimentaires envoyés en décharge ou en incinération. Elle vise également à modifier les perceptions de la consommation afin de maximiser l'utilisation des produits.

Quels sont les acteurs concernés ?

Personnes : Les fournisseurs de produits alimentaires

Ressources : Caddies ; boîtes de compostage ; cadenas

Technologie : Systèmes de refroidissement ; transport 

Mise en œuvre : Communication avec les producteurs locaux ; marketing auprès des clients

Plus d'informations

Site web de Nous anti-gaspi